ACTUALITES

Quand les documents se perdent en Mairie…

L’actualité c’est aussi, quelquefois, se reporter à des dossiers anciens pour illustrer le présent… Ainsi, il y a trois ou quatre ans la Municipalité, encore et toujours présidée par M. Jean-Pierre Bouillant, Maire, avait accepter de participer à une rencontre menée par la CCI (Chambre de Commerce et de l’Industrie) et la CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat). Cette étude avait été précédée par une enquête auprès des commerçants et artisans de la commune (nombre de répondants: 15). Il semble bien que Monsieur le Maire ait rangé le document de synthèse au fond, bien au fond, des tiroirs… Mais à Vivons La Haye, nous avons une bonne mémoire mais aussi des classements de documents qui permettent de ne pas les perdre… Quelques phrases relevées ça et là:

« Nous ne voulons pas de grande surface en dehors du centre-bourg… »

« Dans le centre bourg conserver un bourg vivant. »

« Des enseignes attirantes avec un bourg attirant (améliorer le bas du bourg « laissé de côté, fontaine à l’abandon »). »

« Un commerce de proximité: des services au plus près des consommateurs et au service de ceux dont la mobilité est réduite »

« Ne pas faire la même erreur que Le Loroux Bottereau qui a déplacé l’activité commerciale dans une zone « artificielle » pour revenir, après-coup, sur le centre bourg. »

Nous tenons l’intégralité du document à votre disposition, il suffit de nous le demander par mail (lahaye2014@gmail.com), nous vous l’adresserons en version électronique.

En attendant, vous trouverez donc ci-dessous quelques bonnes pages de ce document de synthèse de la rencontre…

Une étude de la Chambre de Commerce et de la Chambre des métiers

___________________________________

 

po1 copiew

 

article hebdo_vincent1 copie

 

 

hebdojpb_0001

 

 

hebdo16juin2016

 

hebdo9juin2016

ACCÉDER AU DOSSIER DE CONSULTATION

EN VUE  DE CESSION D’UN TERRAIN COMMUNAL

POUR UN PROJET  COMMERCIAL

Le projet supermarché vu par les élus VIVONS

DÉCLARATION DES ÉLU-E-S « VIVONS LA HAYE-FOUASSIERE »