Les chiffres de la restauration scolaire

La dernière enquête nationale menée par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) sur la restauration scolaire date de 2005/2006 (INCA 2). Cela en dit déjà beaucoup sur les préoccupations nationales concernant la restauration scolaire. Nous vous présentons, ci-dessous un résumé de cette enquête.

La cantine en chiffres

Qui mange à la cantine ?

Selon la deuxième Etude Individuelle Nationale sur les Consommations Alimentaires menée par l’Agence en 2006-2007 (INCA2), 63 % des enfants de maternelle et primaire et 69 % des collégiens et lycéens déjeunent au restaurant scolaire au moins une fois par semaine. Ils sont respectivement 50% et 64% à y déjeuner au moins trois fois par semaine. 

La fréquentation varie selon la région et diminue avec la densité de population. Par ailleurs, elle augmente avec l’âge des enfants et le niveau d’éducation des parents. En maternelle et en primaire, elle est également plus courante chez les enfants issus de familles monoparentales ou dont la mère travaille. Au collège et au lycée, la fréquentation de la cantine augmente avec le niveau de vie du foyer et l’éloignement domicile-école.

Les enfants de maternelle et primaire qui mangent à la cantine ont un régime alimentaire plus varié mais consomment plus souvent des collations matinales. Les collégiens et lycéens qui fréquentent les restaurants scolaire ont une journée alimentaire plus structurée, avec notamment moins de petits-déjeuners sautés. A tout âge, les enfants qui mangent à la cantine passent moins de temps devant la télévision ou l’ordinateur. 

Combien de temps un élève passe-t-il à la cantine ?

Au collège et au lycée, les élèves déjeunent en 16 à 30 minutes dans plus de 3 établissements sur 4. Seuls 8 % des collèges et lycées de l’Éducation nationale et 5 % des établissements agricoles respectent la circulaire du 25 juin 2001 qui recommande au moins 30 minutes pour le déjeuner.

Les cantines proposent-elles des repas équilibrés ?

D’après une étude menée en 2005-06 sur l’offre des établissements, l’équilibre alimentaire des repas servis à la cantine des collèges et lycées demeure perfectible. Points positifs : les produits riches en graisses sont limités en entrée et en dessert et des fruits, des légumes ainsi que des féculents sont régulièrement proposés. Cependant, des efforts restent nécessaires sur la qualité des plats principaux : manque de poisson, de viandes rouges, trop de plats riches en graisses… La teneur en calcium des produits laitiers doit également être améliorée.

20 % des collèges et lycées délivrent aux élèves des informations nutritionnelles lors des repas. De plus, 31 % des établissements de l’Éducation nationale et 53 % des lycées agricoles organisent une animation autour de l’alimentation au moins une fois par trimestre.

 

 

Une réflexion au sujet de « Les chiffres de la restauration scolaire »

  1. il y a peu de temps,j’avais découvert l’article sur la formidable initiative et réalisation de la commune de Mouans-Sartoux; voir un projet se développer et « arriver » à la haie, et ailleurs,??? Le rêve…….. De lire ces témoignages de l’adjoint municipal, des élèves, des cuisiniers, du « producteur-fonctionnaire agriculteur » de la commune , comme il se nomme, c’est réconfortant et encourageant sans compter sur l’action d’éducation et formation avec D.U.projet enlalimentation durable ………………………. la démocratie par l’autonomie alimentaire ; trop bien;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *