Conseil communautaire du 17 avril

Conseil communautaire du 17 avril

Déclaration de Vincent Magré

au nom des élu-e-s

de la liste Vivons La Haye-Fouassière

Mesdames et Messieurs, chers collègues,

Cette première réunion qui s’achève a donné le ton. J’avoue qu’à l’observer, tout en y participant, les bras m’en sont tombés.

En effet, dans 3 communes une liste d’opposition était présente le 23 mars dernier. Celle menée par Loïc Queudrue à Haute-Goulaine a obtenu plus de 46 %. Celle que j’avais l’honneur de porter a obtenu plus de 48% des suffrages exprimés.

Quelle représentation de cette opposition ici ? Aucune. Aucun représentant dans les différents syndicats. Probablement aucune présidence de commission. Evidemment aucune place au bureau et bien sûr aucune vice-présidence.

 

Faisant ce constat, mes chers collègues, j’attire votre attention sur deux points.

 

1/ La démocratie suppose un vrai respect du vote des habitants qui attendent, et ils ont raison, un travail commun. Regardez juste autour de vous. A Nantes, pour prendre cet exemple, Johanna Rolland propose la présidence de la commission finances à son opposition. Qui parmi vous pense que c’est une erreur et qu’elle se trompe ? On aurait pu attendre une vraie ouverture dans cette assemblée. Cela n’a pas été le cas.

 

2/ La démocratie suppose enfin l’accord des discours et des actes. De beaux discours, vous en faites.

Monsieur le Président votre discours introductif qui a rappelé l’importance du travail collectif, en a été un exemple. Mais où sont les actes qui les accompagnent ?

Ne nous étonnons pas alors de l’abstention et du rejet des hommes et des femmes politiques et de leur pratique.

Mes chers collègues, Elodie Parois et moi-même, sans doute d’autres, je pense au trois élus minoritaires de Haute Goulaine, sommes prêts à travailler avec vous tous. C’est ce que nous ont demandé les électrices et les électeurs. Nous le ferons. Il n’y a pas de difficulté ni d’obstacle au travail collectif. Mais il y a une condition : que vous n’oubliez pas que nous représentons tous des habitants.

Nous sommes donc ouverts ! C’est à vous, Monsieur le Président, mes chers collègues, de montrer par vos actes que vous l’êtes aussi.

 

 

Vincent Magré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *