ZAC de la Sèvre … Et si nous avions raison !

Article en version “Facile à Lire”:

Il y a 5 ans, en 2012, naissaient les 1ères études pour la création d’une ZAC rue de la Sèvre. Cinq hectares dédiés à de l’habitat individuel et collectif dont une part à caractère social comme l’impose la loi SRU(*) puis la loi ALUR(*).

Depuis 3 ans nous sommes habitués, lors des vœux du maire, à l’annonce de feuilletons différents. Au début une ZAC dédiée uniquement à l’habitat, ensuite une part consacrée à l’activité commerciale (supermarché) puis enfin un dernier scénario qui introduit quelques services (pharmacie et centre médical). Vivement le prochain feuilleton, lors des vœux de 2018 ?

En juin 2016 une vingtaine d’habitant-es lance une pétition demandant un débat avec l’ensemble de la population et les commerçants afin de déterminer quels sont les besoins réels concernant aussi bien cette ZAC que le devenir du centre bourg. Elle recueillera 1000 signatures et une fin de non recevoir de la part du maire.

Depuis cette date, la municipalité ne cesse de s’évertuer à rechercher un acteur commercial pour s’implanter dans la ZAC. Pour l’instant les résultats semblent très peu concluants. Or l’absence de cette surface commerciale dans la ZAC remet en cause de fait l’implantation des autres services.

Et si nous avions raisons lorsque nous relayons il y a 1 an la demande des pétitionnaires !

Le temps ne nous donnerait-il par raison quand nous mettions en avant la nécessité non seulement de maintenir mais aussi renforcer les commerces et services au cœur du bourg (ZAc de la Sèvre. Les propositions des élus et de l’association VIVONS). Ce qui n’est pas le cas bien au contraire en persistant à l’implantation d’un centre commercial dans la ZAC.

Il est urgent d’avoir un plan B avec la ZAC dédiée uniquement à l’habitat, le renforcement et le développement des services et commerces au cœur du bourg dont une supérette. Structure à l’échelle de notre commune permettant à tous de pouvoir s’approvisionner, à des prix abordables, en produits locaux et biologiques.

(*) SRU (Solidarité et Renouvellement Urbains) ALUR (Accès au Logement et un Urbanisme Rénové)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *